Laïcité !

mardi 13 janvier 2015

- 
- 
- 


RAPPEL :

A la suite des crimes commis ces jours derniers
et après ce qu’on a vu ce qu’on a lu ce qu’on a entendu
et ce qu’on continue d’entendre de lire et de voir
il semble qu’il faille une fois encore rappeler

que la France n’est

ni chrétienne ni musulmane ni juive ni athée
mais qu’elle est une République laïque depuis 1905

cela veut dire

qu’elle garantit à tous les citoyens
la liberté d’avoir ou de ne pas avoir de religion
d’exercer librement des cultes ou de ne pas en avoir
aux seules restrictions édictées ci-après
dans l’intérêt de l’ordre public
savoir qu’elle ne reconnaît ne salarie ne subventionne

aucun d’entre eux.

ce qui signifie que croire ou non est du domaine strict
de la vie privée
ainsi elle fait de l’espace public

un espace non pas multiconfessionnel mais non confessionnel

qu’il faut respecter

ou que les pouvoirs publics
doivent s’abstenir d’inviter
les autorités ecclésiastiques aux cérémonies
d’ordre public

et que

les représentants du Gouvernement s’abstiennent
d’assister à titre officiel
aux manifestations confessionnelles

c’est la seule garantie

pour un authentique vivre ensemble
dans la paix et la tranquillité.


Commentaires

Logo de Effaré
Laïcité !
dimanche 19 avril 2015 à 10h57 - par  Effaré

De plus en plus fort ! Je laisse méditer une phrase entendue sur France Inter ces jours derniers, à propos des "mesures gouvernementales contre le racisme" :

"Et maintenant, les réactions des responsables RELIGIEUX concernés"

Logo de Laurent
Laïcité !
lundi 19 janvier 2015 à 18h43 - par  Laurent

Jamel Debbouze
humoriste laïque

Jamel Debbouze, a déclaré hier sur TF1 : « J’ai passé mon temps à ne pas dire que j’étais musulman » et il ajoute : « je considérais que ce n’était pas le sujet…et ça pour moi, c’est la France. La France c’est ma mère, on ne touche pas à ma mère. »
On ne peut mieux définir ce qu’est l’attitude d’un laïque en France.

Et d’ajouter : « Aujourd’hui j’ai presque besoin de le revendiquer comme pour dire, ne vous inquiétez pas, on est pareil malgré les différences. » Ce « presque » est éloquent.
Pouvoir croire ou ne pas croire en Dieu en paix, dans la discrétion et le silence ( nous athées nous savons ce que cela signifie quand certains encore nous assurent de la géhenne ; n’y avait-il pas des athées parmi ces malheureux caricaturistes …), est une des grandes valeurs de la République française ; on doit la respecter et la défendre face aux attaques régulières des responsables politiques et religieux, aidés quotidiennement en cela par les chiens de garde de l’information qui n’hésitent pas à mettre en avant leurs appartenances religieuses pour alimenter sournoisement le prosélytisme religieux, mais qui, pour ne citer que ce cas, ne parlent plus de la Charte de la laïcité à l’école,. ( Voir les nombreux exemples sur ce site )

Et Jamel Debbouze a encore raison lorsqu’il recommande de « raccrocher les jeunes aux valeurs de la République. » Celles contenues dans la laïcité étant fondamentales, puisque elles sont à la base même de la Constitution.

Laurent Gensac

Logo de Salaves
Laïcité !
jeudi 15 janvier 2015 à 22h40 - par  Salaves

Il n’est pas évident que les évènements récents soient utilisés pour réaffirmer notre laïcité. Bien sûr il y aura des propos dans ce sens, mais les voix qui demandent à ce qu’elle soit aménagée se font de nouveau entendre comme ce matin à France Inter où on parlait de cet enseignement du "fait religieux" qui n’a jamais vraiment été enseigné et qu’il faudrait réactualiser. Il est présenté sur le site de l’Éducation nationale comme un élément structurant de la société, accompagné du rapport de R. Debray sur le site :
"Le rapport énonce d’abord les attentes : il s’agit, au nom de la sauvegarde des humanités, de rendre possible la transmission des cultures religieuses. Impressionnant.
" L’auteur tout en affirmant ne pas vouloir retoucher la laïcité, ne fait que cela. Le problème majeur est que tous ceux qui veulent tripoter la laïcité pensent que les adeptes des différentes religions monothéistes sont forcément des gentils. Un peu comme ceux qui brandissent des panneaux dans les manifs qui disent que les religions ne sont qu’amour et sans violence. Apparemment ils ne connaissent pas les religions. On n’y trouve autant aussi de la violence et celle-ci fait partie des textes dogmatiques de référence, on ne peut donc pas les retoucher. Chacun ira donc faire son marché, mais personne ne peut nier que celui qui veut porter le glaive y trouvera motif à le faire.

Pourquoi donner une place particulière aux religions ? An nom du sacré ? Et puis quoi encore. Les religions monothéistes veulent organiser la vie de la société, il faut donc les considérer comme n’importe quelles idéologies, et dans une démocratie les idéologies doivent accepter le débat et la controverse et non se mettre au-dessus au nom d’un "soi-disant sacré".

On ne peut faire confiance aux hommes politiques actuels qui alternativement, sont aux affaires depuis quelques décennies. La situation économique est très détériorée et je suis sûr qu’ils voient tous d’un bon œil le fait que les religions puissent servir de refuge aux oubliés du développement.
Cela reste moins dangereux que des révoltes ou pire, des révolutions. Il suffit juste de contrôler la situation, et les clergés se sont toujours facilement accommodés des pouvoirs qui faisaient appel à leurs services. Il n’est donc pas inenvisageable que les désirs de tripatouiller cette laïcité recommencent à frémir. Même la mouvance gaucho-trotsko, qui a toujours été gênée aux entournures avec l’islam, religions des travailleurs immigrés considérés comme la partie de la classe ouvrière la plus exploitée, même eux verraient d’un bon œil une telle évolution de la laïcité, traitant de laïcards ceux qui la défendent telle qu’elle existe, oubliant au passage que toutes les forces progressistes ont été éliminées dans pratiquement tous les pays où règne l’islam. À l’autre extrême, il ne faut tomber dans un anti-islam de type "riposte laïque" qui brandi la laïcité contre le seul islam et oubli beaucoup les autres religions sans parler de sa connivence avec l’extrême droite, porteuse elle aussi de violence.

À ce propos dans la liste de ce qu’on demande de faire à nos dirigeants dans le respect de la laïcité, il faudrait ajouter l’interdiction de crèches avec le "petit Jésus" dans les mairies. C’est scandaleux qu’une décision de justice ait permis à un maire de le faire, combien de mairies feront de même au prochain Noël.

Logo de Laïcards, calotins, enturbannés, unissez-vous !
jeudi 12 février 2015 à 20h59 - par  Laïcards, calotins, enturbannés, unissez-vous !

Faudrait qu’on arrête un jour de nous pomper l’air avec l’escroquerie linguistique "FAIT RELIGIEUX". On ne discute pas un fait, n’est-ce pas ?
S’il s’agit d’un fait sociologique, il arrive loin derrière le "fait astrologique", le "en fait, au loto, 100% des gagnants (gnants gnants) ont tenté leur chance" etc..., qu’il faut donc enseigner aussi.

Logo de Laïcards, calotins, enturbannés, unissez-vous !
vendredi 16 janvier 2015 à 12h45 - par  Le Président

En ce qui concerne les crèches en lieu public, etc...Cela a été déjà et très rapidement dénoncé ; voir ici : CINEMA ET LAICITE ;