LAICITE : Quelle laïcité pour demain ?

jeudi 19 février 2015
par  Le Président

JPEG - 65.8 ko

Écrire cela c’est repartir de zéro, c’est considérer qu’il n’y a plus de laïcité en France.

C’est nier la loi du 28 mars 1882 et la loi de 1905, c’est nier la Constitution dans son Article premier, c’est nier enfin l’Article 10 de la déclaration des droits de l’homme du 26 août 1789 toujours en vigueur et c’est même une trahison vis-à-vis des républicains qui ont tant débattu pour la tranquillité entre les différentes conceptions spirituelles, tel Jean Jaurès.

C’est rependre le drôle de jeu des épithètes lancé par Sarkozy et continué par les détracteurs de la laïcité qui s’acharnent à réclamer une laïcité : positive, moderne, intérieure, ouverte, constructive, aménagée, plurielle, réduite, de combat, apaisée, équilibrée, populiste,intelligente, falsifiée… voire à déplorer même que « la laïcité en France soit une laïcité d’État ». ( Voir ici Plan du Site : Critique et polémique )

C’est vouloir relancer le jeu des Commissions Stasi et Machelon afin de trouver des « ajustements, des amendements » à la loi de 1905 en vue de satisfaire les demandes des cultes par des fonds publics ; comme sous le régime de Pétain.

Nous laissons à ceux-là les responsabilités de leur choix, mais nous, défenseurs des lois de la République, qui sont généralement l’expression de la raison nous ne nous associons pas à un tel démantèlement de nos institutions.

Le danger est grand de vouloir chercher à modifier une nouvelle fois une loi qui est une des poutres maîtresses de l’édifice démocratique de la France.

Aussi nous soutiendrons catégoriquement dans quelque cas de figure que ce soit le respect et le maintien de la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905, dans l’intérêt de la France et dans la protection de la paix civile à l’école et dans le pays.

CE N’EST PAS A LA LOI A S’ADAPTER AUX RELIGIONS,
C’EST AUX RELIGIONS A S’ADAPTER A LA LOI !

Le président


Commentaires

Logo de De Schrijver Pierre
LAICITE : Quelle laïcité pour demain ?
jeudi 26 mars 2015 à 17h30 - par  De Schrijver Pierre

Elles sont bien belles toutes ces lois, malheureusement leur application en France est à géométrie variable et de plus elles sont incomplètes face aux nouveaux mouvements religieux tel que l’islam. Il est urgent de compléter les textes.

Le droit à la différence en est exemple flagrant ainsi que les manifestations de l’appartenance religieuse dans les espaces publics : par exemple port du foulard en rue ou dans les universités.

L’islam de France est un concentré de naïveté. Internet et les voyages et donc les contacts avec des fanatiques rendent cette disposition bien inutile pour contrer les idéologies religieuses.

Logo de Salaves
LAICITE : Quelle laïcité pour demain ?
dimanche 1er mars 2015 à 21h20 - par  Salaves

Et dans tout ça la radio d’État poursuit sa campagne contre la loi de 1905. Et dire que le Directeur de l’antenne est un ancien de Charlie Hebdo !
Le rappeur Abd al Malik vendredi 27 février, Laurent Joffrin samedi matin, le magazine Interception ce dimanche. On a entendu à chaque fois le même couplet en faveur d’un "Islam de France" pour lequel la République doit investir dans la formation des imans.
À l’heure de tant de difficultés économiques, où les crédits destinés à la santé des citoyens vont être revus à la baisse, on trouverait des fonds pour financer la formation de dignitaires religieux !!
C’est un vrai scandale. Une ignominie.
Une fois que le coin aura été enfoncé, ou plutôt en faisant référence à un autre article, que le cheval de Troie ait pénétré les murs, il n’y aura pas de raisons que les autres religions demandent elles aussi, au nom de "l’égalité", leurs parts de subventions. Et ce ne sera que le début.