L’EL le "Cheval de Troie" des USA ? (2)

mardi 17 février 2015
par  Laurent Gensac

Certains pensent que les assassinats commis en janvier à Paris, et à présent au Danemark sont, dans la continuité, une réponse à la politique néocolonialiste menée par les USA, le Royaume-Uni et la France notamment au Proche Orient et en Afrique....

lire l’article précédent ainsi que les commentaires : L’État islamique : le « Cheval de Troie » des USA ? (1)

Et ces djihadistes criminels qu’ils faut à tout prix exterminer, ne seraient en fait que des tueurs du fameux Etat islamique qui sème la mort par la décapitation un peu partout ( surtout dans les pays où il est assez facile de pénétrer ), comme dans la Libye d’aujourd’hui qui vit dans un « chaos » permanent depuis la remarquable intervention militaire française dirigée de main de maître par le couple Sarkozy-BHL pour le bien du peuple libyen avec la bénédiction d’Obama : « Nous nous réjouissons de l’annonce de la libération du pays, la formation rapide d’un gouvernement intérimaire, et une transition stable vers les premières élections libres et équitables en Libye » ( Déclaration du 20/10/2011 )
Pourtant c’est là, en Libye qu’une une dizaine d’Egyptiens chrétiens qui avaient fui semble-t-il l’Egypte ont été décapités* , et tout cela filmé sans problème, avec en prime la photo de leur drapeau.
D’ailleurs on ne rapporte jamais l’arrestation ou la mort de ces massacreurs qui parcourent la (les) région(s), jusqu’au Japon !!, malgré les prétendues « frappes » de la « coalition » internationale qui les poursuit sans relâche.

En même temps on constate que l’on ( les journalistes ) ne désigne plus ces tueurs comme membres de l’Etat islamique, mais comme faisant partie du Groupe Etat islamique ; ce qui veut dire en clair qu’il n’y a plus un « Etat », mais un « Groupe », des « Groupes » mercenaires qu’on ne peut saisir, mais qui apparaissent comme l’excellent prétexte pour mener l’intervention militaire en Syrie demandée depuis 2013 ; il est alors permis d’en déduire que ces tueurs sont à la solde de ceux-là même qui prétendent les combattre.

C’est ignoble ; mais la guerre est ignoble, surtout quand elle a une couverture religieuse !
Rappelons-nous ce que disait G. Busch en 2001 pour justifier l’intervention des USA en Irak : « Nous allons débarrasser le Monde des forces du Mal », et en 2006, comme nous l’avions déjà rappelé, il enfonçait le clou en effrayant le monde entier « Si nous abandonnons le combat dans les rues de Bagdad ; nous devrons demain affronter les terroristes dans les rues de nos villes. »

Ainsi l’idée du fameux « Cheval de Troie » ( le piège fonctionne toujours) se déplaçant si facilement fonctionne à merveille ! Elle sert, dramatiquement mais uniquement, d’exutoire, à ce qui est toujours à l’ordre du jour, savoir : mener en façade une guerre contre l’EI pour mieux la faire en réalité en Syrie ; cela afin que le pipe-line du pétrole irako-étatsunien puisse au plus vite traverser la Syrie jusqu’en Europe, via la Turquie, pour le plus grand profit du pétrodollar, et pour porter en même temps un coup sévère à l’économie de la Russie. 
Après quoi on ne parlera plus de l’EI.

*AFP 16 02 2015

Laurent Gensac


Commentaires

Brèves

4 mars 2014 - Football et laïcité en France

Communiqué de la FFF en date du 01/03/2014
La Fédération Française de Football, Association membre (...)

10 avril 2011 - ENCORE UNE ÉGLISE QUI DISPARAÎT

(AFP du 8. 4. 2011)
À l’avenir à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, ceux qui (...)

6 avril 2011 - UN GESTE DE MAUVAIS GOÛT

(AFP du 6 avril 2011)
Le chef de l’Église catholique belge, l’archevêque André-Joseph Léonard, a (...)