RELIGION et TERRORISME

jeudi 23 avril 2015
par  Olivia DUNE

Après trois mois, on peut se poser la question de savoir si les attentats meurtriers de janvier à Paris ont réussi à créer à la fois un mouvement d’opposition à un certain « islamisme radical » et d’un autre côté un mouvement de soutien à une sorte d’union nationale sous le label « esprit du 11 janvier », comme cela semblait convenir à une gauche socialiste qui pense à droite et à une droite qui a déjà donné avec la Lybie.

Dans les faits la réponse n’est pas assurément à la hauteur des attentes : un bloc soudé pour maintenir le cap d’une politique consensuelle au Proche et Moyen Orient.

D’abord il est important de souligner qu’entre les assassinats au nom du Prophète des dessinateurs, journalistes de Charlie-Hebdo, dont les premiers visés furent forcément les athées, mais que les autorités compétentes, tout comme les médias, dans leur hommage n’ont pas relevé, comme de bien entendu, et les assassinats de la supérette casher il y a eu une assimilation quelque peu confuse : les uns, c’est normal tombèrent par application pure et simple de la Sourate LXVII du Coran précisant que les athées doivent recevoir le châtiment de la géhenne ; mais les autres, les juifs, ils ont été exécuté pour quel motif, qu’avaient-ils commis de répréhensible ? Si le mobile ne fut pas clairement défini, par contre l’oraison a été grandiose ; c’est même allé jusqu’à l’Assemblée parce qu’il s’agissait en fait d’un acte relevant de l’antisémitisme. Tellement plus énorme qu’un acte d’anti-athéisme. Faudrait qu’un jour on s’en explique.

Or, il est évident de constater aujourd’hui que la France n’a pas fait bloc, qu’elle n’a pas été traumatisée au point de former un mouvement que le gouvernement espérait, et continue d’espérer comme soutien de sa politique dans la région. Pourquoi ?

Sans aucun doute parce qu’en France on n’assassine plus au nom de Dieu, ou d’un dieu, quelque nom qu’on lui donne. Le dernier étant peut-être l’horrible assassinat après procès du Chevalier de la Barre en 1766, accusé de n’avoir pas salué une procession.

C’est de l’histoire ancienne sortie de livres poussiéreux et superstitieux qu’on voudrait resservir et que les Français ne souhaitent pas, dans leur grande majorité, en retrouver les maléfices et les discordances.

Mais aussi parce que les Français ont une réflexion autre que ceux qui n’ont pas connu les Lumières et des révolutions comme celles de 1789 et 1848, ni une loi comme celle de la Séparation des Eglises et de l’Etat de 1905.

Alors cet « esprit du 11 janvier » ne les a pas convaincus, ne les convainc toujours pas, et ne les convaincra jamais, parce qu’il n’est pas crédible.

Ils ont le sentiment qu’on voudrait les attirer dans un piège qu’ils sont en train de comprendre, de découvrir chaque jour un peu plus, ce fameux piège du Cheval de Troie alias l’Etat islamique, Daesh, EL, OEI,etc, plus il a de noms plus ça marche ! (On l’a déjà évoqué ici ) et qui continue de fonctionner à merveille : chercher le soutien du peuple français contre des terroristes invisibles et intouchables, servant de couverture grossière pour s’autoriser une intervention militaire en Syrie.

D’ailleurs les « attentats déjoués » ces jours derniers, en sont un excellent exemple permettant ainsi de remonter le mécanisme trop lent de la psychose terroriste, et d’accentuer la surveillance du territoire.

Mais quand il s’agit de s’exprimer sur le vrai sujet qui préoccupe le gouvernement, mais qui inquiète l’ensemble des Français, la Syrie, et comment avoir enfin un entretien avec Bachar el-Assad, le Premier ministre refuse catégoriquement de répondre à la question !( France Inter, Matinale, 23/04/2015 ).

Voilà on a tout compris : le but, « Il faut que Bachar el-Assad s’en aille  »dixit Hollande 2012, la méthode : continuer la déstabilisation de la région avec les mercenaires de Organisation de l’Etat islamique, et ici ou ailleurs la méthode des mafieux : faux terrorisme et psychose à l’attentat.


Commentaires

Logo de Gerard
RELIGION et TERRORISME
vendredi 11 décembre 2015 à 00h02 - par  Gerard

Une réponse de gauche à la menace terroriste. L’exemple de Cuba.
La plupart des gens associent Cuba aux voitures anciennes authentiques, à l’exquise salsa, aux plages de rêve, aux cigares, aux mojitos … Rares sont ceux qui savent que le pays vit depuis 1959 sous un niveau de menace de niveau 4. Comment les Cubains le vivent-ils et que pouvons-nous puiser dans leur expérience de spécialistes ?
voire l’article complet ici :
http://www.investigaction.net/Une-reponse-de-gauche-a-la-menace.html

Logo de Olivia Dune
RELIGION et TERRORISME
samedi 20 juin 2015 à 00h17 - par  Olivia Dune

Selon le rapport du département d’État américain* ( disons pour être précis : étasunien ) 32 727 personnes ont été tuées en 2014 par des attentats terroristes. Ces actes ont eu lieu surtout en Irak, Syrie, Afghanistan, Pakistan et Nigéria.

Il est précisé que ce rapport « dresse comme tous les ans une photographie la plus complète possible du terrorisme mondial, avec un accent particulier pour 2014 sur l’émergence fulgurante du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie. »

On notera l’expression euphémique « émergence fulgurante » à propos de l’Etat islamique, Daesch, Groupe Islamique, EL, etc. !! Pour nous Cheval de Troie de la Coalition internationale.

Moralité : les USA et la Coalition ont fait tuer 32 727 citoyens irakiens, syriens, afghans, pakistanais et nigérians, car celui qui tient les comptes, c’est celui qui tire.

Et ça continue, encore et encore…

*AFP 19 06 2015

 
Olivia DUNE

Logo de Gérard
RELIGION et TERRORISME
lundi 1er juin 2015 à 22h27 - par  Gérard

A présent les choses deviennent encore un peu plus claires et confirment chaque jour davantage la réalité de l’Etat islamique, alias Daech, et celle de la Coalition internationale : savoir, ce que nous avons dit depuis le début que l’Etat islamique n’est pas l’ennemi à abattre, mais au contraire qu’il est réellement la main armée, le Cheval de Troie protégé de la Coalition.
Et comme l’Irak n’est ni plus ni moins qu’une espèce d’« Etat » US, il est très facile de manœuvrer et de fournir à l’EI le nécessaire pour suivre l’objectif qui lui a été fixé : semer la terreur en Syrie.

C’est tellement vrai que Le Parisien de ce jour* se réjouit de ce que « L’organisation Etat islamique ( EI) a fait exploser hier la prison de Palmyre ( qui ) était l’un des symboles de la répression du régime syrien. », et d’ ajouter, avec une certaine réserve que « Des sympathisants de Daech ont diffusé sur Twitter plusieurs photos de la destruction présumée de la prison, avec des images d’explosion et de bâtiments détruits. »

Mais comment donc peut-on se réjouir d’un exploit militaire commis précisément par ceux-là même que l’on poursuit comme étant nos pires ennemis ? Ceux-là même qui sont apparentés aux auteurs des attentats de Paris ?
Si l’on est logique avec soi-même on devrait au contraire dénoncer ces faits épouvantables perpétrés en Syrie et ailleurs, par Daech ! Et venir en aide à la République arabe syrienne de Bachar el-Assad. La supercherie est bien là !

Même si ces faits sont faux, peu importe, le grave c’est le décervelage auxquels se livrent quotidiennement les medias français, nouveaux chiens de garde de la politique néocoloniale menée par Obama et ses sbires ; Hollande par exemple : « Il faut que Bachar el-Assad s’en aille ! » Si bien qu’il n’est pas exclu que d’autres actes violents aient lieu ou soient « déjoués » pour entretenir cet état de psychose antiterroriste. C’est la méthode.

Mais les citoyens d’ici et d’ailleurs ne sont pas dupes, ils ont découvert cette supercherie macabre dans laquelle on veut les contenir. Au bout du compte, au moment voulu, bientôt, ces propos ne joueront pas dans le sens que ceux qui les tiennent, souhaiteraient qu’ils aillent ; c’est une chose certaine que l’histoire a déjà connue et réglée en posant par exemple la question : "Est-ce ainsi que les hommes vivent ?"

*31/05/0215

Logo de Laurent Gensac
RELIGION et TERRORISME
mardi 5 mai 2015 à 18h26 - par  Laurent Gensac

ENORME ! Des djihadistes aux USA !

On vient d’apprendre que, malgré la Coalition arabo-occidentale dont le but premier est d’éradiquer le chimérique Etat islamique en Irak et en Syrie, et a fortiori celui d’éviter la venue de ces djihadistes dans les pays qui la composent, entre autres, les USA, le Royaume-Uni, la France, le Canada, l’Allemagne, l’Espagne, le Qatar et l’Arabie saoudite naturellement…, et qui a à sa disposition des moyens militaires exceptionnels et des Services de renseignements idoines pour la surveillance de leurs territoires et des régions concernées, pour « déjouer » les fauteurs d’attentats ; et bien que malgré cela, elle n’a pu repérer aux USA même, dans la banlieue de Dallas, Etat du Texas, tellement protégée, surveillée, surarmée, deux djihadistes qui ont tiraillé sur un bâtiment où se déroulait un concours de caricatures de Mahomet !

Ne criez-pas, ne dites pas que cela est faux, que nous mentons ! Point du tout c’est L’Agence France Presse qui rapporte le fait : il eut lieu ce dimanche 3 mai. Ce n’est pas un gag, mais ça y ressemble…

Même que les récompenses pour les dits dessinateurs atteignaient la bagatelle de 10 000 dollars ; cela n’est pas pour surprendre, les étasuniens ont cette idée bien ancrée en eux que tout s’achète : l’art n’y échappe pas.

Bien sûr ces deux terroristes ont été rapidement tués.

Il y avait là aussi – mais il venait de partir – le dénommé Geert Wilders, ultranationaliste néerlandais « célèbre pour ses diatribes anti-islamiste », qui a aussitôt déclaré « avoir été choqué » et « qu’il espérait que ceci n’est pas lié à la liste d’Al-Qaida sur laquelle je suis comme Charb ». Hum ! Faut pas trop en faire ! Une précision quand même au passage : il semblerait que l’homme politique soit aussi un grand ami d’Israël et très proche du Mossad, la CIA israélienne. Enfin l’animatrice de la soirée, Paméla Geller, porte parole de la droite nationaliste US et de la politique de colonisation d’Israël rappela aussitôt son slogan : « Stop à l’islamisation de l’Amérique ».

En vérité, une fois encore cette politique anti-terroriste du Cheval de Troie menée par la Coalition depuis août 2014, qu’elle s’exprime ici ou ailleurs, à partir de faits plus ou moins convaincants, bidonnés par des journaleux, semble de plus en plus n’avoir pour mission que d’apeurer les populations afin de les rameuter, dans un soutien inconditionnel à leur politique néocoloniale qui passe bien entendu par une occupation totale de la Syrie sans son président actuel, et avec en point de mire un remodelage de la région qui pourrait conduire, peut-être, à l’éventuelle création du Grand Israël.

Laurent Gensac

Logo de Le Président
RELIGION et TERRORISME
vendredi 24 avril 2015 à 11h01 - par  Le Président

Oui, le refus catégorique du Premier Ministre de répondre à la question d’un éventuel contact entre le gouvernement français ( on se rappelle les réactions lapidaires au déplacement à Damas des parlementaires français en février dernier ! ) et le président de la République arabe syrienne Bachar el-Assad, est révélateur de la volonté d’en rester au seul dialogue des armes, celui prôné notamment par les USA.

Pour une autre information, on lira avec intérêt l’entretien intégral réalisé avec Bachar el-Assad par David Pujadas pour France2 le 20 avril dernier ( dont 14 minutes seulement ont été diffusées ) en cliquant sur :

www.voltairenet.org

Brèves

20 février 2013 - La bonne idée

Émergeant a contrario du flot de banalités déversées par les medias en ce début d’année, nous avons (...)

1er décembre 2011 - Bessières

Le pianiste, accordéoniste et compositeur Louis BESSIÈRES vient de décéder à l’âge 98 ans. Si (...)