Haro sur l’école de la République !

lundi 4 mai 2015
par  Roger Bordier

Nous allons vous parler de l’émission, la plus incroyable, la plus inouïe, la plus avilissante, la plus indigne, la plus méprisable, une émission dont on ne trouve aucun exemple dans le siècle passé, une émission que l’on ne peut pas croire, et qui a fait honte à tous les républicains laïques qui l’ont écoutée, une émission qui a eu lieu ce vendredi 1er mai, jour de la Fête du Travail sur une chaîne de radio publique, France Inter pour la nommer, et qui s’intitulait...

On vous le donne en quatre, on vous le donne en dix, on vous le donne en cent… il s’agissait de répondre, dans la série « Service public », à la question : Est-ce la fin de l’école publique ?

Ce manque de mesure suffisait déjà à retenir l’attention. Pourquoi, même avec un hypocrite point d’interrogation, l’école publique serait-elle condamnée à disparaître ? Par qui ? Ce fut affligeant. Il y avait derrière le micro, outre un animateur aussi peu neutre que possible, le représentant d’une école dite « indépendante », un délégué des établissements privés catholiques, un professeur d’un lycée musulman et l’ex-président de l’UFAL ( Union des Familles Laïques ). Quatre contre un.

Et s’il n’y avait eu que cela. Les remarques très étudiées de l’animateur ( habilement anti-école publique ), les divers exemples donnés par ses invités qui allaient dans le même sens, on devine lequel, tout concourait, que ce fût ouvertement ou sournoisement, à montrer la même hostilité envers l’école laïque, que l’on condamnait en effet. Remplissait-elle vraiment son rôle pédagogique et civique ? Non.

Apparemment, ce rôle était mieux assumé par l’enseignement catholique ( qui ne condamne pas le voile et reste ambigu sur le créationnisme et le darwinisme ) ou par cette fameuse école dite indépendante et financée, avons-nous appris, à 80% par le patronat.

Derrière tous ces propos se profile une attaque ; une de plus, contre l’école de la République. Ainsi, aujourd’hui encore, et aussi singulier que cela puisse paraître, elle reste la bête noire.

Roger Bordier


Commentaires

Logo de PIERRE DE SCHRIJVER
Haro sur l’école de la République !
mardi 5 mai 2015 à 15h22 - par  PIERRE DE SCHRIJVER

Remplacer l’école laïque par des écoles religieuses ou confessionnelles conduit à renforcer les communautarismes.

Au sein d’un pays qui se dit démocratique, dont un des aspects essentiels est le débat d’idées, il est absurde ( et dangereux !!) d’assurer la promotion des idéologies religieuses.

Comment réagiront les promoteurs des écoles confessionnelles aux comportements intégristes, surtout quand ils seront le fait d’adeptes d’une religion "concurrente" ???

Brèves

4 mars 2014 - Football et laïcité en France

Communiqué de la FFF en date du 01/03/2014
La Fédération Française de Football, Association membre (...)

10 avril 2011 - ENCORE UNE ÉGLISE QUI DISPARAÎT

(AFP du 8. 4. 2011)
À l’avenir à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, ceux qui (...)

6 avril 2011 - UN GESTE DE MAUVAIS GOÛT

(AFP du 6 avril 2011)
Le chef de l’Église catholique belge, l’archevêque André-Joseph Léonard, a (...)