INSISTE !

mardi 9 juin 2015
par  Laurent Gensac

A lire en prolongement du texte de Roger Bordier
DIALOGUE SURNATUREL

Insiste, oui ! Roger Bordier a raison.

Mais pour qu’ « insiste » soit entendu, pour que le mot « laïcité » atteigne les oreilles et ouvre les yeux du peuple...

Insiste !

 

Insiste, oui ! Roger Bordier a raison.

Mais pour qu’ « insiste » soit entendu, pour que le mot « laïcité » atteigne les oreilles et ouvre les yeux  du peuple, dans son sens réel, il lui faut nécessairement des supports, des relais permanents ; ce que nous faisons ici, comme d’autres ( Riposte laïque ou UFAL ) avec de modestes moyens mais insuffisants face à la grande manipulation médiatique, notamment dans l’ audiovisuel, où il ne se passe pas une heure sur vingt-quatre sans que référence soit faite, directement ou indirectement, à l’un des trois monothéismes, tous trois fermement opposés au principe de laïcité français.

Même si, comme ce fut le cas le 10 avril dernier, ( voir ici ) lors de l’émission de Frédéric Taddeï où le sujet fut abordé en présence d’Henri-Pena Ruiz ; très bien, mais à une heure trop tardive, alors que, vu l’importance de son thème, un tel débat devrait avoir lieu à une heure de grande écoute ; et en plus, pour abaisser encore un peu plus le taux d’audience, on laisse toute la semaine le téléspectateur  dans l’ignorance du thème jusqu’au jour de l’émission et à l’heure-même où elle commence 23h40 !

Quand on pense à l’émission Droit de réponse animée en direct par Michel Polac, entre 1981-1987 on mesure combien la responsabilité de ces medias est une réalité dans l’appauvrissement civique et culturel des citoyens.

 

Insiste, oui !

 

Et que dire aussi d’un organisme gouvernemental comme l’Observatoire de la laïcité créé en 2007 par le président Chirac, mais qui ne commença d’exister qu’en avril 2013…

Il est, semble-t-il, dans ses attributions  de rencontrer des associations qui promeuvent la laïcité : nous attendons toujours ; par contre il auditionne fréquemment les responsables des principaux cultes français que la laïcité  inquiète, des fois qu’elle deviendrait « antireligieuse ». Nous aussi nous sommes inquiets, mais dans le sens inverse, savoir que la société tout entière devienne, ce que les cultes souhaitent depuis longtemps : un espace de « liberté religieuse » et donc discriminatoire vis-à-vis des autres options spirituelles, tels les athées. Sont écoutés aussi par cet Observatoire les représentants des cultes d’Alsace- Moselle qui proposent tout simplement d’abroger la législation locale concernant le blasphème.

Stop ! Ce n’est pas dans les principes, ni dans l’esprit de la République laïque française.

 

Insiste, oui !

 

Et que dire aussi du Comité Laïcité République qui a proposé en avril 2012 au futur président Hollande de transformer la grande nef du Panthéon en lieu national de célébrations laïques, mais qui n’a pas vu la croix chrétienne qui surmonte le dôme du dit Panthéon !

 

Insiste, oui !

 

Et que dire aussi du livre d’E.Todd, Qui est Charlie ? Sociologie d’une crise religieuse.

Beau livre, au toucher ; il a de la main comme on dit, un demi-kilo en papier couché mat : au moins 150g la feuille ;  très beau pour un ouvrage de sociologie… Pauvre Bourdieu et tes petits Contre-feux… Enfin, peut-être trop beau pour être vrai.  

Quoiqu’il en soit, hors les fumeuses observations sociodémographiques et autres, il est un véritable réquisitoire contre la laïcité l’accusant de tous les maux et la qualifiant à longueur de pages de « laïcisme », de « discours laïciste frénétique », de « laïcisme radical » ; tout comme l’athéisme bien entendu qui « n’aboutit qu’à définir un monde dépourvu de sens et une espèce humaine sans projet » auquel il associe déloyalement « la France laïque ( qui ) contribue donc à sa manière au nouveau malaise religieux. » ou enfin s’interrogeant, ou prêchant , comme on veut, que « plus d’ athéisme militant va  conduire à plus d’islamophobie qui va conduire elle-même à son tour à plus d’ antisémitisme ? » Raisonnement déductif d’une rigueur sociologique implacable ! C’est insensé, il parle de ce qu’il ne connaît pas : les exempts de Dieu, et il met au même plan le culturel et le cultuel ! Enfin, en grand visionnaire, il pense que « la France pourrait rester elle-même, mais surtout pas en cultivant l’idéologie du blasphème, en exhortant à soutenir l’effort d’éducation civique ou au nom de la défense prioritaire de la laïcité, et autres foutaises grandiloquentes. La France s’en sortira peut-être parce que, Dieu merci, elle n’est jamais complètement sérieuse. »

Ah ! Ah ! Ça c’est bien vu ! Oui, c’ est quand la République française cesse d’être sérieuse, car l’imposture divine c’est pas du sérieux bien sûr, qu’elle s’autorise alors à laisser dans la tranquillité, ceux qui veulent croire, en paix avec eux-mêmes, et surtout en paix avec ceux qui ne croient pas.

 

C’est ça, la laïcité ! J’insiste, ce n’est pas à la République à s’adapter aux religions, mais aux religions à s’ adapter aux lois de la République.

Et ce, suffise à bon entendant.

 

Laurent Gensac

 


Commentaires