La laïcité en danger - 2

jeudi 15 mars 2012

La laïcité a encore été bafouée en Île-de-France lors des dernières élections régionales, notre association a réagi aussitôt en adressant une lettre de protestation au Conseil d’Etat

Comment expliquer la présence d’une liste de candidats soutenus par une association combattant une loi de la république et arborant très clairement ses références religieuses ?

Comme on le voit ici, la démocratie et le respect des lois républicaines est un combat de tous les instants qu’il faut mener au quotidien.

Voici un extrait de cette lettre :

« Lors du premier tour de scrutin des Élections régionales en Île-de-France nous avons constaté la présence dans les bureaux de vote d’un bulletin de vote intitulé : « LA LISTE CHRETIENNE » présenté par le parti Solidarité et soutenu par A.M.E.N. qui signifie « Arrêtons le Massacre des Enfants à Naître », désignant une association anti-avortement.

Cette liste s’affiche ouvertement comme représentante de la religion chrétienne et l’atteste par l’iconographie sur le bulletin de vote du cœur de Jésus.

Si bien qu’au regard de la République française une telle démarche est irrecevable parce qu’anticonstitutionnelle ; en effet si la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905 mentionne dans son article premier que la République assure la liberté de conscience et garantit le libre exercice des cultes, elle précise dans son article deux que la République ne reconnaît aucun culte ; c’est là le principe de laïcité de l’État en France, confirmé par l’article deux de la Constitution du 4 octobre 1958.

En outre la question se pose de savoir pourquoi cette liste était absente des panneaux électoraux et pourquoi elle n’était pas dans l’envoi aux électeurs des bulletins de vote par la préfecture. »

PDF - 1.3 Mo
LETTRE AU CONSEIL D’ETAT

Vous trouverez ci-dessous en PDF la réponse à notre demande d’annulation du vote de " LA LISTE CHRETIENNE" . A celle-ci feront suite les observations du Ministère de l’Intérieur.

PDF - 464.7 ko
REPONSE DU CONSEIL D’ETAT

Suite...
les observations du Ministère de l’Intérieur :

PDF - 1.4 Mo
OBSERVATIONS DU MINISTERE DE L’INTERIEUR

Et oui ! Ahurissant de duplicité ! Le ministre de l’Intérieur feint de ne pas connaître l’article 2 de la loi de 1905, ni la loi Veil de 1975 sur l’interruption de grossesse. Quiconque aujourd’hui d’un peu sensé, informé, ne peut soutenir tant d’inexactitudes ; alors quand il s’agit de personnes dont les compétences s’appliquent précisément à veiller au respect des lois de la République…Il y a de quoi s’indigner, que dis-je, s’insurger !
Comprenons que dans ce sérail, un ministre ne heurte point les positions soutenues par son président de la république, mais qu’il doit même s’aligner sur celles-ci avec le dévouement et la fermeté que la fonction exige.
On connaît les interprétations inadmissibles, pour les avoir critiquées à de nombreuses reprises sur ce site, que donne le président de la République de la loi fixant les principes de la laïcité, toujours prompt à les contourner en flattant dans le sens du poil les trois monothéismes, surtout dans le domaine qui leur est cher celui de l’éducation. En 2009, Madame Caroline Fourest dans un article paru à ce propos dans Le Monde, faisait aussi hardiment remarquer « qu’en coulisse tout est fait pour torpiller l’esprit de cette loi dès qu’il s’agit d’éducation nationale ».

A suivre, dans ce feuilleton à suspens, nos observations, en réponse à celles du Ministre de l’Intérieur…

PDF - 525.5 ko
NOS OBSERVATIONS
PDF - 87.3 ko
Réponse conseil d’état
PDF - 81.9 ko
Notre réponse
PDF - 287.9 ko
Réponse Jean-Paul Huchon
PDF - 64.5 ko
Notre desistement
PDF - 123.9 ko
Conclusion

Comme cela était prévisible le Ministère de l’Intérieur a confirmé son interprétation tronquée
de la loi de 1905 ; il se contente d’ânonner l’Article premier : « Si le libre exercice des
cultes peut être restreint dans l’intérêt de l’ordre public, elle ( la République) se doit de le
garantir. », mais il s’abstient courageusement d’énumérer ces restrictions : « La République
ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du
1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets
de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des
cultes. » Et pour cause puisque son chef, le président de la république, et quelques-uns de
ses sous-fifres, Monsieur Baroin( Porte parole de l’UMP ) par exemple, répètent à longueur de déclarations qu’il « faut
revoir l’application de la loi de 1905 » pour satisfaire aux demandes pressantes des trois
religions de faire supporter leurs desiderata multiples et variés ( locaux pour la prière, menus
des cantines municipales, prise en charge par la S.S. des circoncisions, baux emphytéotiques,
etc, etc… ) par des fonds publics.
Ce qui est plus surprenant par contre c’est de constater que la lecture du principe de laïcité de
Monsieur Jean-Paul HUCHON, socialiste, est identique à celle du ministre : même impasse
sur l’Article 2. : Parti socialiste et UMP alignement total .
Les républicains socialistes d’aujourd’hui ont-ils encore quelque chose à voir avec ceux qui
écrivirent et votèrent cette loi, les Briand, les Combes, les Jaurès…


Commentaires

Logo de sawashiay
La laïcité en danger
mardi 16 août 2011 à 06h23 - par  sawashiay

Un grand bravo pour ce combat permanent. Même si, au final, la requête de l’association s’avère illégitime, vu qu’elle n’a pas le caractère d’électeur dans cette circonscription parisienne, ces démarches sont nécessaires. Elles permettent un rappel aux textes de loi et à la défense de notre état laïc. C’est un combat perpétuel face aux politiques chaque jour plus populistes, souhaitant engranger le plus d’électeurs potentiels, même s’il faut pour cela entrer sur le terrain religieux.

Merci à vous, continuez de la sorte.

Brèves

7 novembre 2012 - émission " OUVERT LA NUIT " diffusée par France Inter.

à l’attention de Monsieur Alexandre Héraud
Bonjour,
Dans votre émission d’hier soir (mardi 6 nov. (...)

25 avril 2008 - L’Opium du Peuple

Notre ouvrage :
format:15x24 cm
324 pages
Prix 22 Euros EN VENTE DANS TOUTES LES LIBRAIRIES (...)

17 avril 2007 - Laïcité universalité

Ainsi c’est donc fait : c’est le pire des deux candidats à la présidence de la République qui a été (...)

4 décembre 2005 - La Laïcité "vache à lait"

Sous prétexte de débat TV sur le thème de la Laïcité nous avons une fois de plus assisté aujourd’hui (...)