TOUCHE PAS A LA LOI DE 1905

jeudi 21 septembre 2006

Ce que nous pressentions est en train de se réaliser à vitesse grand V : le principe de laïcité à nouveau sur la sellette !

On a appris en effet ce matin que la commission Machelon avait remis son rapport à M. Sarkozy, ministre de l’intérieur et des cultes, sur les relations juridiques entre les cultes et les pouvoirs publics.

L’ élément essentiel qui ressort de ce document et qui fera tressaillir tous les citoyens de ce pays désireux de conserver la paix des consciences, c’est « d’autoriser les communes à subventionner directement la construction de lieux de culte ».

Une telle suggestion est en TOTALE CONTRADICTION avec l’article 2 de la loi de 1905 qui définit le principe de laïcité : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ». L’argent du contribuable ne peut être attribué à des fins privées, et les religions et leurs cultes – quoiqu’en dise Benoît XVI – sont du domaine privé.

A cela nous nous opposerons catégoriquement.

L’argument invoqué est qu’il manque de locaux pour accueillir les fidèles des différentes croyances.

A cela nous avons déjà répondu ici-même : que les plus de trente-six mille édifices religieux existant en France, et qui demeurent, pour la plus grande partie, totalement ou partiellement inoccupés, soient mis à la disposition des dépourvus. On sait que les trois monothéismes représentatifs dans notre pays : le christianisme, le judaïsme et l’islam se réfèrent au même dieu unique, qu’ils se reconnaissent tous trois dans la tradition abrahamique ; si bien que partager le même lieu de prière ne devrait pas poser de difficulté de cohabitation. Il y a bien des Maisons de la Culture, où se succèdent des créations d’origines et d’inspirations très diverses ; pourquoi n’y aurait-il pas des Maisons des cultes.

Demandons donc à M. le ministre de l’intérieur et des cultes de réfléchir à notre proposition, avant de solliciter les contribuables, car ce serait une grave, très grave erreur, aux conséquences insoupçonnées, que de tenter de modifier la loi sur le principe de laïcité.
Adressez-lui vos messages.


Commentaires

Logo de Le Président
TOUCHE PAS A LA LOI DE 1905
lundi 15 décembre 2008 à 23h59 - par  Le Président

« La religion doit être déclarée affaire privée ; c’est ainsi qu’on définit ordinairement l’attitude des socialistes à l’égard des religions. Mais il importe de déterminer exactement la signification de ces mots, afin d’éviter tout malentendu. Nous exigeons que la religion soit une affaire privée vis-à-vis de l’Etat, mais nous ne pouvons en aucune façon considérer la religion comme une affaire privée en ce qui concerne notre propre Parti. L’Etat ne doit pas se mêler de religion, les sociétés religieuses ne doivent pas être liées au pouvoir d’Etat. Chacun doit être parfaitement libre de professer n’importe quelle religion ou de n’en reconnaître aucune, c’est-à-dire être athée, comme le sont généralement les socialistes. Aucune différence de droits civiques motivée par des croyances religieuses ne doit être tolérée. Toute mention de la confession des citoyens dans les papiers officiels doit être incontestablement supprimée. L’Etat ne doit accorder aucune subvention ni à l’Eglise ni aux associations de citoyens coreligionnaires, entièrement libres et indépendants à l’égard du pouvoir. Seule la réalisation totale de ces revendications peut mettre fin à ce passé honteux et maudit où l’Eglise était asservie à l’Etat, les citoyens russes étant à leur tour asservis à L’Eglise et à l’Etat, où existaient et étaient appliquées des lois inquisitoriales moyenâgeuses ( maintenues jusqu’à ce jour dans nos dispositions légales ), qui persécutaient la croyance ou l’incroyance, violaient la conscience et faisaient dépendre les promotions et les rémunérations officielles de la distribution de tel ou tel élixir clérical. La séparation complète de l’Eglise et de l’Etat, telle est la revendication du prolétariat socialiste à l’égard de l’Etat et de l’Eglise modernes. »

LENINE.- Socialisme et religion, publié le 3 décembre 1905, Œuvres, T 10, p.80.

On remarquera la date de ce texte ( extrait ) écrit par Lénine. Même s’il ne cite pas la France, il n’ignorait rien des débats houleux qui opposaient depuis 1881 les républicains socialistes à la droite judéo-chrétienne pour adopter enfin, en ce même mois de cette même année, le 9 décembre, la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.

Logo de Alain Colignon
TOUCHE PAS A LA LOI DE 1905
lundi 25 septembre 2006 à 23h36 - par  Alain Colignon

Les tentatives des religieux de reprendre du pouvoir temporel est tangible. Je pense qu’on ne l’évitera pas pour trois raisons :
- la minorité évidente des athées ce qui les rend inefficaces dans une démocratie.
- la dégradation de l’enseignement aujourd’hui fondée sur une pédagogie nihiliste, ennemie de la connaissance et de l’esprit critique.
- l’oecuménisme qui va permettre les coalitions politiques chrétiennes et musulmannes autour du même combat : le retour de Dieu !
Pour ces raisons et quoi que l’on fasse, l’obscurantisme frappe à nos portes... La parole sainte, qu’on l’appelle, Coran, Torah ou Bible, va à nouveau guider des consciences éteintes qui n’auront rien lu de ces livres violents, xénophobes et plus généralement stupides.
Invitons simplement les citoyens à lire un passage au hasard de la Bible... Ils comprendront l’absolue violence de Dieu, sa profonde vanité, son esprit rancunier et n’y trouveront pas une seule parole d’amour, même s’ils leur venait à parcourir le nouveau testaments et les préceptes ridicules de notre sauveur Jésus-Christ...
Je me permets d’écrire cela tant que je puis encore le faire... Dans dix ans pour moins que cela, j’irai en prison comme Bruno en attendant d’être brûlé vif !

Logo de Alain Colignon
samedi 6 décembre 2008 à 23h42 - par  cedrik

le retour de dieu est un fait mais est ’ il jamais partis ?
les castes dirigeantes ont toujours etees aux services de dieux.
Les valeurs de laicitee sont attaquees de toute parts(voir le proces contre charlie hebdo sur rue 89).
Les croyants frappent a notre porte ? ne les laissons pas entrer..
Mais il faut etre vigilants car s’y ils s’entretuent depuis leurs revelations respectives, ils n’oublierons pas de se liguer contre les non croyants....
et la oui nous ne sommes pas assez nombreux...