Nouveau cas de pédophilie au sein de l’Eglise catholique de Belgique.

dimanche 17 avril 2011

Bonjour à tous,

Peut-être avez vous entendu parler de ce nouveau cas de pédophilie venu éclabousser l’Église catholique de Belgique ce vendredi 15 avril.

En effet, l’ancien évêque de la ville de Bruges (Flandre occidentale), Roger Vangheluwe, a avoué, lors de deux interviews télévisées diffusées sur les chaînes VT4 et VTM, avoir entretenu des relations intimes avec l’un de ses neveux.

Les interventions de l’évêque, accessibles sur YouTube, sont à proprement parler ahurissantes.

L’homme y apparaît souriant. Tout au long de son témoignage, il ne cesse de minimiser les faits en disant qu’il « s’agissait d’un petit jeu auquel son neveu n’avait pas l’air opposé ; que lui-même ne s’était à aucun moment considéré comme pédophile, dans la mesure où il avait la certitude que ces petites habitudes n’auraient aucun impact sur le psychisme du petit (dont l’âge n’est pas mentionné) ». Dans la foulée, il déclare « se sentir soutenu par les nombreuses lettres de croyants lui demandant de rester tel qu’il est ; ne pas ressentir de culpabilité, surtout après avoir reçu le sacrement de la confession ; et, plus grave encore, il avoue ne pas comprendre les raisons pour lesquelles le Saint-Siège lui ordonne de suivre une psychothérapie ».

Après un moment de consternation face à de tels propos, j’ai cru reconnaître en lui une personne en plein déni de réalité. L’idée m’est alors venue que, si ce dernier est volontaire, nous sommes manifestement confrontés à un religieux menteur et manipulateur. Dans le cas contraire, nous nous trouvons face à un individu atteint d’une pathologie grave. Quel que soit le cas de figure envisagé, l’évêque devrait être excommunié et poursuivi en justice.

Et pourtant, aucune démarche n’a encore été entreprise pour mettre Roger Vangheluwe hors d’état de nuire. Les cardinaux de Belgique se sont dits indignés et le ministre de la Justice, Monsieur Stefaan De Clercke, a déclaré qu’une réunion serait nécessaire afin de discuter des mesures à envisager. Est-il possible de tenir des propos plus évasifs ?

Cette inertie est d’autant plus inacceptable que le même évêque s’était rendu coupable de faits similaires (sur le premier de ses deux neveux cette fois) il y a de cela un an, le 22 avril 2010 précisément.

Les mesures prises à l’époque, me demanderez-vous ? Côté civil, aucune sanction judiciaire ; côté Église, une simple demande de retraite dans un cloître situé dans le département de la Loire pour une période de réflexion, mais pas d’excommunication...

Pour finir, je voudrais rapidement préciser que les paroles de Roger Vangheluwe rapportées par moi dans cet article ne sont nullement des paraphrases ou des interprétations. Je les cite telles qu’elles ont été prononcées au cours de ses interviews.

BIEN Pawel


Commentaires

Brèves

4 mars 2014 - Football et laïcité en France

Communiqué de la FFF en date du 01/03/2014
La Fédération Française de Football, Association membre (...)

10 avril 2011 - ENCORE UNE ÉGLISE QUI DISPARAÎT

(AFP du 8. 4. 2011)
À l’avenir à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, ceux qui (...)

6 avril 2011 - UN GESTE DE MAUVAIS GOÛT

(AFP du 6 avril 2011)
Le chef de l’Église catholique belge, l’archevêque André-Joseph Léonard, a (...)