représentation athée

jeudi 21 avril 2011

les athées sont en position de faiblesse quand ils pourraient, logiquement, tenter bien des choses. L’exemple des bus londoniens reste génial et très efficace.

Il existe ce que l’on pourrait considérer être un problème majeur : les humains sont incroyablement crédules et ignorants.

La majorité de la population mondiale est croyante, elle fournit et fournira une grande progéniture qui reprendra les mêmes "mèmes".
Tant qu’il n’y aura pas de véritable pensée philosophique et politique athée, nous serons toujours oubliés. Pour reprendre le paradigme mémétique, chaque structure (fut-elle religieuse) se bat pour elle-même contre d’autres structures ayant relativement les mêmes façons de faire. Les athées n’ont que peu de cela. Le jour où ils comprendrons qu’il faut se battre à armes égales (lobbing, pressions des électeurs, philosophie simple pour les moins cultivés, volontarisme), alors peut être irons-nous vers un athéisme fort.
En soi l’athéisme (la non-existence d’entités divines ayant contribuées pour tout ou partie à la création du monde) n’apporte pas grand chose mais, marié à la science et à la philosophie, cela lui donne une légitime superbe ainsi qu’une efficacité inégalable dans l’objectivation du réel.

Cependant, il lui manque une chose : la magie. Celle-ci est merveilleuse, elle peut enchanter les enfants comme les adultes, permet des choses impossibles, fixe des règles divines, donne l’espoir d’un monde meilleur, etc.
Je vis sans mais qu’en est-il de notre population ? à l’heure d’aujourd’hui, le pourrait-elle ?

Il nous faudrait donc un programme proprement manipulateur afin d’infléchir certaines positions, se cantonner gentiment à nos conceptions ne fait que desservir une pensée que l’on peut estimer supérieure.
C’est pourquoi je propose un renouveau de la sacralité dans l’athéisme afin de satisfaire à la majorité de la population qui n’a pas les moyens de penser autrement que par le divin. L’idée serait de présupposer la réalité de Gaïa, concept du scientifique James Lovelock, laissant à penser que la terre est notre "Mère". Certains mouvements new-ages l’ont déjà fait.
Vous me diriez, à raison, que ce n’est plus de l’athéisme. J’en conviens mais c’est, je crois, l’une des manières détournées de se débarrasser de la crédulité ambiante en affaiblissant les monothéismes de leurs moutons, permettre une libération de la pensée et des moeurs, puis par les profils ainsi donnés des générations futures, orienter l’évidence vers une évidence athée.
Je le répète, à mon sens, un athéisme sans pensée politique et donc manipulatrice par certains aspects ne pourra pas étendre son influence.


Les expressions sont parfois dures mais il me semble que le schéma principal "sacraliser-absorber les croyants-libération de la pensée-rendre l’athéisme évident" reste l’un des plus rapides. D’autre part, la science est, dans toute sa finitude, avec nous. C’est un argument extrèmement fort dont nous devrions profiter au maximum en expliquant, par exemple, que nous sommes les seuls à pouvoir expliquer - avec précision - le pourquoi et le comment de ces croyances. L’inverse restant confus.


Commentaires

Logo de sawashiay
représentation athée
mercredi 31 août 2011 à 05h30 - par  sawashiay

Bonjour,

Je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’user des mêmes stratégies, tactiques de nettoyage de cerveau et d’implantation de dogmes à force d’incantations, de répétitions massives de la théorie athée en psalmodiant, que nos convictions, la réalité, le rationalisme, l’emportera.

N’utilisons pas les mêmes méthodes, ne faisons pas la même érreur que les américains, qui se rabaisserent au même niveau qu al quaida, en autorisant la torture. Restons dans la pédagogie, l’humanité, de façon simpliste si nécessaire pour tout un chacun, mais dans le respect de l’intégrité en tant que personne humaine pensante.

Par contre, pour le lobbying, cela me semble tout à fait logique d’être un groupe de pression. D’ailleurs, cette association, rien qu’avec ses messages, ses courriers divers, ses adhérents, en est un à sa manière. Mais son niveau d’influence dans le politique est moins prègnant, certes. Ceci dit, n’oublions pas qu’ aux alentours de 70% de français se proclament athée, et qu’un politique ne désire qu’une chose : être élu. Il se doit donc de nous entendre, et si pour que notre voix lui parvienne plus intensément, j’approuverai, car cela serait pour moi légitime de se battre à armes égales, de devenir un "groupe de pression" plus organisé.

Logo de sawashiay
mercredi 31 août 2011 à 17h22 - par  lilith

Bonjour,

"Je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’user des mêmes stratégies, tactiques de nettoyage de cerveau et d’implantation de dogmes à force d’incantations, de répétitions massives de la théorie athée en psalmodiant, que nos convictions, la réalité, le rationalisme, l’emportera." :
- je te dirais que sociologiquement nous avons tendance à prendre les mêmes croyances que nos parents, notre milieu social (cela reste de la statistique, donc tu peux très bien être athée dans un milieu ultra-catholique).
- Mais ces personnes disposent en plus de structures matérielles, sociales, conceptuelles conséquentes. Choses que n’ont pas les athées.
- Les humains étant très conformistes ils adoptent la pensée dominante, une minorité cherche à creuser (elle n’est pas seulement athée).

Pour résumer, sans structure mais aussi sans idéologie pour la majorité qui ne réfléchit pas, notre poids est extrèmement réduit. Ton chiffre de 70% d’athées me semble trop élevé mais quand bien même serait-ce le cas, le résultat est des plus mitigés : je fais référence au groupe parlementaire de 80 députés indignés par l’introduction de la théorie des genre mais aussi par le vide athée dans les médias.

il serait jouissif d’avoir une couverture médiatique comme les chiènes de garde (mouvement féministe) qui, bien que cela reste marginale dans le paysage médiatique, se font relativement entendre.

Logo de berlherm
représentation athée
jeudi 25 août 2011 à 12h55 - par  berlherm

Les humains sont crédules et ignorants parce que le libre arbitre n’existant pas, ils sont formatés ainsi. Une minorité, nous les rationalistes et vous les athées (peut-être aussi rationalistes) sont passés à côté du formatage à la croyance. La croyance est une fonction mentale, une sorte de virus logiciel à éradiquer. Qui peut dire comment y parvenir sur une masse aussi importante d’humains ?

A propos de cette affiche : elle est stupide, puisque ce n’est pas une question de probabilité, c’est une question de possibilité. La probabilité des extra-terrestres semblable à nous est valable puisque nous existons et que le type de planète habitable existe avec la Terre. Mais parler de l’existence d’une "chose" qui n’est pas et n’a jamais été décrite est absurde. On ne peut pas dire qu’une chose existe probablement ou non si cette chose n’a jamais été décrite...

Logo de Gérard
représentation athée
jeudi 21 avril 2011 à 10h59 - par  Gérard

Peux-tu nous éclairer sur l’exemple des bus londoniens ?

Logo de Gérard
jeudi 21 avril 2011 à 11h23 - par  lilith

rue 89 :"L’idée est née en Grande-Bretagne en 2008, lorsque, outrée par la présence de publicités religieuses sur les bus de Londres, la journaliste britannique Ariane Sherine lance un appel aux dons sur le site du quotidien The Guardian.
Soutenue par l’écrivain et célèbre défenseur de l’athéisme Richard Dawkins, la « campagne du bus athée » a recueilli 150 000 euros outre-Manche et a finalement été déployée dans tout le pays en ce début d’année."

Ce mouvement s’est propagé à au moins un pays, l’Espagne.
Textuellement, la publicité y va franco : « Dieu n’existe probablement pas. Arrête de t’inquiéter et profite de la vie », mais je n’ais pas 150 000 euros sous la main...

Brèves

4 mars 2014 - Football et laïcité en France

Communiqué de la FFF en date du 01/03/2014
La Fédération Française de Football, Association membre (...)

10 avril 2011 - ENCORE UNE ÉGLISE QUI DISPARAÎT

(AFP du 8. 4. 2011)
À l’avenir à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, ceux qui (...)

6 avril 2011 - UN GESTE DE MAUVAIS GOÛT

(AFP du 6 avril 2011)
Le chef de l’Église catholique belge, l’archevêque André-Joseph Léonard, a (...)