Le jubilé de la cathédrale de Paris

mardi 18 décembre 2012

Intérieur - Extérieur

Durant toute l’année 2013 sera célébré le jubilé de la cathédrale de Paris, celle-ci atteindra le bel âge de 850 ans ; ainsi en a décidé le diocèse dirigé par le cardinal André Vingt-Trois archevêque de Paris.

Un peu de publicité devrait aboutir à enrayer la désertion des fidèles, pas seulement de la cathédrale, mais en général de l’ensemble des églises en France, des offices religieux ; la fréquentation étant estimée entre 6 et 7%. Que les catholiques s’inquiètent, c’est tout à fait leur droit.

Cependant ce jubilé dont le coup d’envoi a été donné ce mercredi soir 12 décembre, est placé sous le haut patronage du Président de la République, du Ministère de la Culture et de la Communication, du Maire de Paris et de Monsieur Chirac. Alors là, comme le dit joliment Prévert, Avec l’Église il y a toujours quelque chose qui cloche.

JPEG - 24 ko

En effet, qu’est-ce que la République et ses représentants ont à voir avec ce jubilé qui est une fête religieuse ? Ce « haut patronage » s’apparente à une ingérence dans les affaires de l’Église : le Public aux manettes du Privé. Que l’État s’intéresse à la cathédrale en tant qu’immeuble, c’est dans ses prérogatives puisqu’il est propriétaire des murs et que les deniers publics sont utilisés pour les maintenir en état. Mais il n’a pas à intervenir sur ce qui se passe à l’intérieur des murs, et de surcroit a assister à la messe, sans être en infraction avec la loi de 1905 qui dit que : « La République ne reconnaît aucun culte. ». En outre on ne peut exiger des citoyens qu’ils appliquent scrupuleusement les codes, décrets, et lois de la République sous peine de sanctions, quand ceux qui ont pour fonction de les faire respecter y dérogent.

Ce souci subit – là on inaugure ! ici on patronne ! – des autorités de l’État socialiste en direction du Privé religieux, tout en affirmant maintenir la laïcité en France, sera mal perçu par la population doutant qu’il s’inscrive vraiment dans l’intérêt de l’ordre public. On souhaiterait qu’elles reprennent à leur compte ce que le 18 juillet 1948 les Premiers États Généraux de la France laïque arrêtaient : Ils demandent que les pouvoirs publics, respectant la séparation des Églises et de l’État, s’abstiennent d’inviter les autorités ecclésiastiques aux cérémonies d’ordre public et que les représentants du Gouvernement s’abstiennent d’assister, à titre officiel, aux manifestations confessionnelles.

Va-t-on encore supporter longtemps ces dérapages, qui furent le lot du sarkozisme, alors que le changement est promis pour maintenant.

Par contre nous sommes stupéfaits que ceux-là mêmes qui patronnent ce jubilé aient volontairement oublié la date du 22 septembre dernier ; et pourtant elle était autrement importante pour la France et les Français ; en effet, pour la première fois dans leur histoire, la Convention en abolissant définitivement la monarchie, nomma officiellement La République française, il y a de cela 220 ans.

Heureusement que la Société des Études Robespierristes organisa des manifestations qui permirent de revivre et célébrer ce grand moment de notre histoire où l’on déclara que : La République française est une et indivisible.

Le président


Commentaires

Logo de Justicier
Le jubilé de la cathédrale de Paris
samedi 15 juin 2013 à 08h40 - par  Justicier

C’est vrai que la République ne prête pas suffisamment attention à ses origines et à l’anniversaire et au souvenir de ses victoires sur l’obscurantisme.

Chaque année, en France, Il y a 5 fêtes civiles officielles fériées : le 1er Janvier, le 1er Mai, le 8 Mai, le 14 Juillet et le 11 Novembre

Il y a 6 fêtes religieuses fériées : Le Lundi de Pâques, le Jeudi de l’Ascension, le Lundi de Pentecôte, l’Assomption, la Toussaint et Noël

Soit 11 jours fériés

Mais on peut aussi considérer que les dimanches, il y en a 52 ou 53 dans l’année sont aussi d’origine chrétienne puisque ce jour devait être consacré à l’origine, au repos dans la Bible et à la célébration de la messe.

Il y a donc finalement au total beaucoup plus de "fêtes" d’origine religieuses 58 ou 59 que de fêtes d’origine civile, 5.

Il faut aussi remarquer que malheureusement les fêtes civiles sont pour 3 d’entre elles des anniversaires douloureux de la FIN de sanglantes boucheries que ce soit le 14 Juillet ( la fin de la Monarchie absolu et des privilèges ), le 8 Mai ( fin de la 2 ème guerre mondiale contre les nazis ) et le 11 Novembre ( fin de la 1ère guerre mondiale contre la triple alliance l’empire Allemand, l’empire Austro-Hongrois, l’Empire Ottoman ).

En clair c’est pas très réjouissant.

Le goût de la fête pour la fête devrait être à mon point de vue plus développé, comme célébrer le retour du Printemps, par exemple.

Ceci dit, bien qu’étant "férocement" athée, je trouve que l’ingéniosité et la volonté qui ont prévalu pour construire les cathédrales doivent être reconnues pour ce quelles sont et pas uniquement d’un point de vue religieux, un peu comme les Pyramides d’Egypte.......

Chapeau donc aux constructeurs de ses merveilles d’architectures que sont les Cathédrales, comme à ceux des Pyramides entre autres....

Logo de Justicier
samedi 15 juin 2013 à 16h40 - par  Le Président

Sur ce sujet je ne peux que vous conseiller de lire vivement, dans notre anthologie L’Opium du peuple,les pages d’Elie FAURE, que nous avons retenues dans son Histoire de l’Art : l’art médiéval, et intitulées : Le Christianisme et la Commune.

Vous y prendrez beaucoup de plaisir.

Logo de sylvaine
Grande jubilation dans la cathédrale de Paris
dimanche 17 février 2013 à 17h50 - par  sylvaine

Grande jubilation dans la cathédrale de Paris

Pour fêter le départ de Benoît XVI, huit féministes du mouvement " Femen " ont poussé la jubilation à son extrême mardi 12 février dans la cathédrale de Paris, en exhibant leur torse dénudé portant notamment l’inscription : PLUS DE PAPE ! Ce qui ne signifie pas pour autant qu’elles s’en prenaient à la croyance en Dieu.

JPEG - 36.2 ko

Brèves

4 mars 2014 - Football et laïcité en France

Communiqué de la FFF en date du 01/03/2014
La Fédération Française de Football, Association membre (...)

10 avril 2011 - ENCORE UNE ÉGLISE QUI DISPARAÎT

(AFP du 8. 4. 2011)
À l’avenir à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, ceux qui (...)

6 avril 2011 - UN GESTE DE MAUVAIS GOÛT

(AFP du 6 avril 2011)
Le chef de l’Église catholique belge, l’archevêque André-Joseph Léonard, a (...)